dijous, 6 d’agost de 2009

Hommage














Shalom!

DÉBUT DE CANTIQUE DANS LE TEMPLE

Et vous direz: "Le genêt fleurit,
et partout dans les champs les coquelicots rougeoient.
D'une nouvelle faux commençons à faucher
le blé mûr et avec lui les mauvaises herbes".
Ah, jeunes lèvres écloses après l'obscurité,
si vous saviez comme s'est fait attendre l'aube,
comme est longue l'attente
d'un éclat de lumière dans les ténèbres!
Nous avons vécu pour vous sauver les mots,
pour vous rendre le nom de chaque chose,
afin que vous suiviez le chemin droit
qui s'ouvre au plein pouvoir de la terre.
Nous regardâmes au-delà du désert,
nous descendimes au fond de notre rêve.
Des citernes sèches devenaient des sommets
gravis par des marches de lentes heures.
Et vous direz: "Nous écoutons
les voix du vent par la haute mer des épis".
Et vous direz:"Nous nous maintiendrons
à jamais fidèles au service de ce peuple."

SALVADOR ESPRIU

Barcelona, 1965.

http://www.youtube.com/watch?v=O717CvWDgLU


INICI DE CÀNTIC EN EL TEMPLE

Ara digueu: «La ginesta floreix,
arreu als camps hi ha vermell de roselles.
Amb nova falç comencem a segar
el blat madur i, amb ell, les males herbes.»
Ah, joves llavis desclosos després
de la foscor, si sabíeu com l’alba
ens ha trigat, com és llarg d’esperar
un alçament de llum en la tenebra!
Però hem viscut per salvar-vos els mots,
per retornar-vos el nom de cada cosa,
perquè seguíssiu el recte camí
d’accés al ple domini de la terra.
Vàrem mirar ben al lluny del desert,
davallàvem al fons del nostre somni.
Cisternes seques esdevenen cims
pujats per esglaons de lentes hores.
Ara digueu: «Nosaltres escoltem
les veus del vent per l’alta mar d’espigues.»
Ara digueu: «Ens mantindrem fidels
per sempre més al servei d’aquest poble.»


SALVADOR ESPRIU
Barcelona, 1965.

1 comentari: